02 octobre 2020

Covid-19 : Point de situation dans les établissements du GHND au 2 octobre 2020

La situation sanitaire « continue globalement de se dégrader » à des niveaux élevés selon les propos du Ministre de la santé Olivier Véran. Après les Hospices Civils de Lyon le 23 septembre, les établissements de santé grenoblois viennent à leur tour d’activer un plan blanc collectif le 28 septembre. Et le Nord-Isère ne fait pas exception, avec le déclenchement du niveau 1 du plan hôpital sous tension le 7 septembre au Centre hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO).

« Nous nous préparons à un passage au niveau 2 dans les semaines à venir, voire à l’activation du plan blanc au niveau du territoire Lyon Est auquel nous sommes rattachés pour la gestion des lits de réanimation en période de crise, en lien avec l’ARS » anticipe Laurence Bernard, directeur du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND).

Pour rappel, le plan hôpital sous tension comprend 3 niveaux graduels avant passage en situation de crise (plan blanc) :

  • Niveau 1 : ajout de lits supplémentaires, notamment en médecine (ex. : une chambre double passe à 3 lits)
  • Niveau 2 : orientation des patients hospitalisés vers les lits disponibles, sans corrélation unité/pathologie
  • Niveau 3 : déprogrammation des soins non urgents

 

Bulletin de situation
Depuis le 24 août 2020, sur les 4 établissements du GHND, 87 patients ont été confirmés Covid-19 et 5 décès sont à déplorer (4 au CHPO et 1 au CH Yves Touraine de Pont-de-Beauvoisin – CHPB).
42 retours à domicile après hospitalisation ont également été enregistrés.

Le 2 octobre 2020 :

  • Au CHPO, 15 patients atteints de Covid-19 sont actuellement hospitalisés, dont 3 en réanimation.
  • Au CHPB, 3 patients positifs sont hospitalisés.
  • Le CH de La Tour-du-Pin et le CH Intercommunal de Morestel n’accueillent aucun patient positif.

 

Un service dédié
Pour faciliter la prise en charge des patients atteints de Covid-19, l’unité médicale d’aval des urgences du CHPO (UMAU) a été dédiée à l’accueil des malades nécessitant une hospitalisation (hors soins critiques). Sur les 25 lits du service, une aile est aujourd’hui devenue zone Covid-19. Selon l’évolution de la situation, d’autres lits pourront être reconvertis. « Les personnels médicaux et paramédicaux de cette unité ont déjà contribué à la première vague. Ils ont donc l’habitude et plus de facilité à gérer à la fois le stress, les arrivées et les départs des patients » explique le Dr Marc Fabre, chef du pôle de médecine. L’optimisation de la filière GHND est également envisagée, avec utilisation de lits des autres établissements du groupement hospitalier pour y transférer des patients.

Dépistage Covid-19
Le gouvernement a fortement encouragé le dépistage de la population pour limiter les chaînes de contamination. Le succès de ces opérations a conduit à une saturation actuelle des laboratoires de ville. Le GHND dispose d’un laboratoire hospitalier mais sans capacité de traitement de ces tests. Il n’a pas vocation à être centre de prélèvement. Seuls les prélèvements des malades hospitalisés sont assurés par nos soins. Aucun prélèvement aux urgences ne sera réalisé en dehors des hospitalisations.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Covid-19 : la campagne de vaccination a commencé au GHND

Covid-19 : la campagne de vaccination a commencé au GHND

La campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté le 12 janvier 2021 par les EHPAD du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND). Un centre de vaccination dédié aux professionnels du GHND et aux professionnels de santé libéraux du territoire est également ouvert...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This